6ème Dan Ghislain THERY

Ce vendredi 13 décembre 2013, notre professeur Ghislain THERY a été reçu au grade de 6ème Dan à Paris (INJ). Catherine THERY, professeur également au club a servi de partenaire pour réaliser une partie de sa prestation technique. Nous vous relatons les différentes étapes de leur ressenti avant, pendant et après l'examen.

 

Des années de travail qui se peaufinent une année avant la date d'examen tout d’abord par le biais du mémoire technique.

Quel thème choisir ?

En effet, quel thème choisir? Qu'est ce qui plaira au jury? Comment l'amener?

Comment l'expliquer ?

Ces grandes questions ont cogitées dans la tête des deux enseignants quand un jour Ghislain décide de mener tout son programme autour des esquives... Travail indéniable du wado Ryu, école qu'il fréquente depuis plus de 30 ans.

Le mémoire

Parallèlement à ça, il fallait se décider sur le directeur de mémoire, où quelques solutions étaient une évidence.

Jacotte amie de la famille, a une ingénieuse idée de proposer les talents de sa fille Alicia, extrêmement douée et étudiante en 1ère année de brevet des métiers d’art de la dorure et de la reliure pour réaliser la couverture du mémoire (et croyez-nous elle était vraiment superbe) 

Quel  « UKe » ?

Trois choix s’offraient à Ghislain :

Le 1er : prendre un élève du club exemple, Christophe qui a déjà participé à la préparation du 3ème dan de Ghislain mais un souci son manque de temps vis-à-vis de son travail.

Le 2ème : Catherine : une évidence moins partagée si le jury ne perçoit pas le travail de mixité.

Le 3ème Ahcène avec lequel Ghislain a préparé le 6ème dan et ami de toujours. Ahcène partant et prêt a aidé son ami dans son passage.

Les jours de préparation technique :

En plus, du travail personnel quotidien de Ghislain des séances spécifiques étaient nécessaires.

Comme on l’explique ci-dessus, le thème des esquives, était la priorité.

Construction d’un enchainement technique (kion) ; le développement de ce dernier s’est agencé rapidement suite à la connaissance technique de Ghislain et ses idées qui fusées dans sa tête. Petit à petit l’assemblage prit forme et le sérieux travail d’application pouvait commencer.

Le choix des katas était réfléchi car les applications de ses derniers devaient être orientées sur le thème du programme que Ghislain avait à cœur de défendre.

Dans la réflexion de nombreux katas supérieurs s’offraient à lui. Sa décision s’est arrêtée sur Rohaï et Nisheishi (pourquoi ? les sensations éprouvées sûrement ...)

Blessures

La préparation du passage approchant à grands pas, les tensions entre les deux enseignants augmentés…

« Tu es trop loin » dis l’un ; « tu frappes trop fort » dis l’autre, « Change de garde, fais attention à ce que tu fais », etc.…

Ce qui devait arriver, arriva…

Après un travail très soutenu où la remise en question et fatigue se faisait ressentir,

A la fin d’une séance bien accomplie, la dernière chute dans l’application du kion était fatale.

Catherine ne peut reprendre. Urgences ? Non, on verra si la douleur passe. Lundi après une séance d’initiation auprès des collégiens, la douleur est trop intense, Urgence ? OUI… Trois heures d’attente pour un verdict ; dysjonction acromio-claviculaire arrêt sportif d’un mois avec suivi traumato et spécialistes en tout genre.

Arrêt forcé mais il est primordial de reprendre très vite… Ghislain se remet en doute de changer de partenaire… Ahcène.

Il fallait tout recadrer et le temps était désormais compté. Non, le travail technique seul devait poursuivre.

La reprise après la convalescence, la préparation s’avérait décisive. Il restait 3 semaines avant la date. La tension était relativement plus palpable néanmoins la complicité des deux a pris le dessus, suite à ces nombreuses années d’échanges et d’expériences sur les tatamis.

La convocation

Le dossier d’inscription et le mémoire envoyé 90 jours avant la date fatidique, la convocation parvient au domicile un mois avant le jour «J». La pression monte…

Le doute s’installe :

La semaine de l’examen, le rythme effréné était inimaginable. Les deux karatékas ont posé une semaine de vacances pour pouvoir se préparer tant sur le plan psychologique que pour finaliser la préparation.

Catherine doutait sans cesse ; il ne fallait surtout faire échouer Ghislain par une erreur même minime.

Ghislain quand a lui savait ce qu’il lui restait à faire, son travail, il le connaissait, la seule chose était comment va réagir le jury ? Vont-ils aimés ?

Les encouragements

Le dernier cours du lundi, de nombreux élèves, parents, familles, collègues de travail, membres du bureau ont encouragé leur professeur, avec l’intime conviction que c’était une évidence.

Mais il fallait tout de même passé l’examen, et ce n’était pas de tout repos.

Le jeudi départ pour Paris, dans la chambre d’hôtel, le téléphone ne cesse de sonner, ils sont nombreux à y croire et il ne fallait pas décevoir et montrer l’exemple.

Le lendemain 9h30 heure de démarrage des épreuves, il fallait être prêt et bien reposé.

Pour le coup ; raté… Pas moyen de dormir la nuit…Le stress ? En quelque sorte… mais surtout parce que le lit n’avait pas de sommier mais belle et bien une planche d’agglo et un matelas d’à peine 10 cm d’épaisseur (à la japonaise). L’hôtel a été choisi en fonction de la très grande proximité de la salle Awazu (INJ) salle d’examen afin d’éviter les bouchons matinaux parisiens. Tout stress inutile devait être écarté.

Le réveil rempli de courbatures et les yeux gonflés, les deux karatékas décident d’oublier et de se concentrer sur une unique chose « le passage ». Petit déj’ : on ne parle pas, la concentration s’installe.

8h45 : on franchi la porte de la salle d’examen…

Des jeunes gens sont là. C’était le pôle espoir de judo qui venait de finir leur entrainement débuté à 6h45 avant de se rendre à l’école.

Les deux « THERY » vont se changer dans les vestiaires. Plastron, oblige pour Catherine qui s’attend à des échanges violents mais qui demande qu’une chose : faire réussir Ghislain coûte que coûte. Elle rencontre une jeune femme comme elle qui se prépare avec un plastron qui est là pour son père prétendant au grade qui vient de Fréjus.

De son côté, Ghislain était en compagnie des jeunes judokas qui s’amusaient et des candidats qui rentraient également pour vêtir leur karatégi, un seul échange « bonjour ».

9h : le jury arrive en une seule et même personne, ils sont nombreux et l’atmosphère est de plus en plus pesante pour Catherine qui se dit qu’une fois sur les tapis le stress partira. Ghislain est confiant… Pour lui, le travail est là, il leur livrera et ça passera ou il repassera l’année prochaine.

Salle d’échauffement :

Deux gradés de la fédération accueillent les candidats ; Serge chouraqui 9ème dan qui explique les deux tableaux jury 1 et jury 2 ainsi que le déroulement du passage et demande si des questions existaient dans la tête des candidats. Giovanni Tramontini 7ème dan qui appelait un à un les candidats sur les deux tableaux où sa présence était très importante pour lancer un petit mot d’humour afin de détendre l’atmosphère.

Giovanni énumère la liste des passages, THERY, dernier candidat… grincements de dents pour Catherine qui aimerait encore s’appelait Bochart dans ces moments là (ordre alphabétique comme dans beaucoup d’examen). Ghislain lui était habitué, il gère comme un pro.

Dans la salle d’échauffement, personnes ne parle ou juste de « uke » à candidat prétendant au 6ème dan.

Catherine et Ghislain s’échauffe malgré une température avoisinant les + de 20 degrés. Sous le plastron en mousse, il fait chaud et les gouttes de sueurs pour les deux sont belles et bien présentes.

Répétition des enchainements par intermittence, étirements, enchainements, étirements, œil sur la liste de Giovanni pour apercevoir le nombre de candidats restant à passer… C’est long, très long, très très long… 2h45 d’attente.

Les candidats passés et détendus pour le coup, discutent entre eux… mais discutent fort et empêche les autres qui ne sont pas encore passé de rester concentrer. Ghislain avec humour dit à Catherine « pas grave, moi je dois attendre pour passer mais eux devront attendre que je sois passé pour avoir leur résultat … moi j’attendrais moins longtemps… » il relativise mais agace Catherine qui a hâte que tout cela se termine et se termine bien. »

Giovanni intervient car là ils parlent vraiment trop fort… merci Giovanni, plus de candidats appelés sauf un « THERY GHISLAIN » à 11h30

Catherine est encouragée par sa collègue de vestiaire solidaire pour les coups qui l’applaudit et lui fait un clin d’œil.

Ça y est, c’est notre tour enfin !!!

Ouah ils sont nombreux à la table pense Catherine…1.2.3.4.5 (pffff) l’autre table un candidat termine la présentation de son mémoire devant 5 juges également (4 japonais dont senseîs Mochizuki, Zenei, Nakahashi, Miyura et Monsieur Patrice Belrhiti); ensuite les 10 paires d’yeux sont rivés sur les « THERY ».

Ghislain s’avance devant les experts fédéraux, senseis Chouraqui 9ème dan, Bilicki 9ème dan, Pivert 8ème dan, Gazzini 7ème dan et un autre 7ème dan et présente Catherine, son épouse... C’est décidé Catherine se dit ils vont voir de quel bois je me chauffe, Ghislain calme et confiant comme depuis un petit moment.

Il explique au jury l’ordre de sa présentation 1er temps kion, 2ème temps katas-bunkais 3ème temps kumité pour terminer avec la présentation de son mémoire. Le jury approuve.

Le jury « allez on y va » !  Ghislain monte sur les tapis et Catherine sous les feux de la tension se rassure en se disant de toute manière une fois démarré son stress n’existera plus.

Ghislain débute son épreuve de kion ; Catherine est scotchée… Tous les petits points techniques à corriger sont corrigés… La grande classe ; parti comme il est parti là, elle n’a pas le droit à l’erreur et surtout elle n’a pas le droit de le faire hésiter.

Le jury sympa mais sans un brin de sourire reprend « prenait votre temps Monsieur Théry vous pouvait vous hydrater» 10secondes après à peine la main sur la bouteille « allez on y va M THERY ». Catherine râle et les guibolles flageolent (jamais arrivé depuis ses années de compétitrice ou de candidate)

Ghislain lui lance « allez viens on y va » Catherine lui répond « T’es sûre ??? » Il se gère et de toute évidence il la gère.

Début de la mise en application du kion, tout est bien synchronisé, le travail est maîtrisé, la complicité est de rigueur comme à l’habitude, la puissance, la distance, la précision des gestes, le timing. Il gère d’une main de fer. Les clés font mal, les coups sont maîtrisés et précis.  Ça se sent il est prêt et Catherine est fière de son prof (car là il est belle et bien question de son prof).

Fin du kion par deux

Le jury enchaine merci « prenait votre temps et quand vous voulez » encore 10secondes après à peine la serviette à la main « on y va M THERY ? C’est quand vous voulez ». les deux Théry ont compris le temps de récupération sera très court.

Catherine encourage Ghislain « super boulot, continue comme ça c’est génial » Ghislain repart pour son 1er kata Rohai. Présentation- exécution nickelle- fin, bouteille d’eau non faut pas rêver, la récupération pas question…il est temps de repartir avec son « uke » pour le bunkai.

Ca, Catherine connaît pour l’avoir assez répété au dojo, à la maison, dans la chambre d’hôtel sur 1m². Epreuve largement réussie maintenant  nisheishi même chose… ça s’annonce plutôt bien.

Catherine souffle, le palpitant retentit, Ghislain la gère « t’inquiète ça va… » A première vue elle a besoin d’un petit remontant mais ne doit pas le faire voir.

Maintenant kumité : Ghislain a choisi le jyu ippon kumité…Catherine dit à Ghislain « on s’en fou » « on déchire tout » « tu rentre dedans ne t’inquiète pas… »

Début de l’épreuve Ghislain donne le ton, le gyaku est net et vif. Catherine comprend qu’il l’attend de pied ferme et qu’elle doit rentrait à fond.

Deuxième technique esquive très proche de Ghislain, le contre touche la base du nez, fait reculer la tête et sonne légèrement Catherine, la pression est là mais comme à leur habitude, ça frappe.

Troisième technique, le ura mawashi vient toucher l’arrière du crâne de Catherine avant que son pied ne pose au sol. Net, efficace, précis… rien ne les arrête.

4ème technique, une esquive nagashi empêche Catherine de finir sa technique et qui recule de deux pas. Les deux s’échangent les coups comme jamais.

5ème technique, le sokuto est porté à plein régime, Ghislain l’esquive avec une belle rotation de hanches pour finir sur un teisho bien contrôlé.

La dernière technique fait mal, Catherine est stoppé dans son élan déterminé par un sokuto jambe avant de Ghislain, aïe ça fait mal, la cote supérieur est touché, Ghislain est sur de lui ça n’a pas cassé mais a peur de l’interprétation de jury. Catherine essaie de ne rien montré mais l’impact la coupe en deux en sortant du tapis. M Bilicki vient la voir pour se rassurer « ça va ? », et Catherine lui répond « j’ai été stoppé, c’est rien » il lui répond « on a vu ! » Ghislain enchérit en disant « c’est contrôle ne vous inquiétez pas ! »

Ils ont l’air d’avoir apprécié et Ghislain essuie la transpiration et prend son exemplaire de mémoire sous le bras.

Le temps est long pour Catherine, d’entrée le jury le bombarde de question sur les esquives voire plus loin qui n’était pas prévu à ce moment là. Ghislain reste impassible, il répond calmement. Le temps semble être une éternité. Elle voit qu’un membre du  jury avant de finir discute sur le mémoire ou plutôt la couverture de ce dernier avec Ghislain. Bingo… il a accroché se dit-elle !

Une fois les épreuves terminées, les autres candidats de la salle d’échauffement sont contents de voir les derniers revenir. Giovanni explique que la cérémonie officielle des hauts gradés de la fédération aura lieu le 11 janvier 2014 pour les lauréats. Il laisse prétendre qu’il y aura des échecs. Pour tous ceux qui ont leur grade ils se verront remettre une invitation pour venir chercher leur belle ceinture rouge et blanche (symbole des hauts gradés nationaux) remise des mains du Président de la FFKDA qui a croisé Catherine lors de la soutenance de mémoire par la même occasion.

Catherine lance à Ghislain « ramène-moi cette foutue invitation !!! »

Chaque candidat est appelé un à un devant les membres du jury. Comme l’avait prédit Ghislain, il est le 5ème à entendre le verdict (eh oui on ne peut pas toujours passer le dernier). Il revient l’enveloppe masquée dans le dos ; Catherine panique, ne la voit pas ; se désole du travail fourni pour rien… Ghislain remarque sa déception et lui tend l’enveloppe… Elle fond en larmes…Il lui annonce que Serge Chouraqui lui a annoncé la réussite avec les félicitations du jury. La classe.

Un salut final, avec candidats, « uke » et membres du jury pour clôturer le passage bien organisé.

Photo souvenir pris par des lauréats et annonce du résultat à l’entourage.

Blague oblige : Je suis au regret de vous annoncer qu’on n’arrêtera pas de boire un coup au club, on revient avec le 6ème dan et les félicitations du jury.

Youpiiiiii les messages fusent…

Merci encore à tous pour ces encouragements et bravo encore à Ghislain.

Nb

Quelques images de la surprise faite par les élèves.

Un grand Merci encore à eux et plus particulièrement, Romain et Emmanuelle.

Gif

Extraits du mémoire avec pour thème "les esquives"

Un énorme Merci à Alicia pour la présentation.

MemoireGif

 

 Img 2861

Remise de la ceinture par Monsieur Francis Didier

Président de la fédération française de Karaté

Img 2933

Discours de Antonio Espinós 

Président de la fédération Mondiale de Karaté

 

Commentaires (18)

colpaert
  • 1. colpaert | 21/10/2016
bonsoir, après lecture de votre "biographie" je dois avouer que le premier cour de karaté défense training m'a paru une éternité... bon après 10 années sans sport! Je peux comprendre mais vous m'avez donné le virus cela va faire 2 ans que je pratique, certes ceinture orange pour le moment mais chaque cours du mercredi me donne envie de me surpassé!!! Merci de me donné une sérénité après chaque cours, dès que je ressort de votre cours je suis détendus! UN GRAND MERCI A VOUS DEUX
Cat
  • 2. Cat | 08/08/2014
Bonjour Bruno
nous n'avons pas cette prétention... Nous sommes déjà très heureux de ce niveau. Pour Ghislain il peut encore aller très loin... Il a le mérite et le niveau je pense...
En tout cas , tous les deux on fera de notre mieux pour montrer l'exemple si la santé nous le permet... Bisou à toi et ta famille et merci pour ton message qui nous touche vraiment....
Bruno
  • 3. Bruno | 08/08/2014
Bravo Catherine et Ghislain !
Vous méritez de décrocher à terme la 8ème dan au moins :)
Cat
  • 4. Cat | 08/08/2014
Bonjour Max
nous sommes très contents de ton message.
Pour ma part on verra ça dans 3-4 ans je pense...
Bises à toute la famille
FOUGERON
  • 5. FOUGERON | 07/08/2014
Bravo Ghislain ! Toutes mes félicitations pour ce 6ème DAN.

Je suis très fier de mon super prof de Karaté ;-)

A Catherine d'égaler le Maître maintenant !

Bises

Maxime
Le Petit Karateka
  • 6. Le Petit Karateka | 20/07/2014
Félicitation Gigi
Manue et Alex
  • 7. Manue et Alex | 24/01/2014
Encore bravo!
on se dit que quand on sue le mercredi soir et qu'on peine à se bouger le jeudi à cause des courbatures, c'est pour la bonne cause! ya du boulot pour arriver à ton niveau!!!!
en tout cas, on est fiers de toi et on prend toujours autant de plaisir à venir le mercredi!!!!
beatrice
  • 8. beatrice | 24/01/2014
encore une fois toutes mes félicitations, j'ai toujours aimé les gagneurs et tu en fait partie . Le résumé de l’événement est aussi à la hauteur. A Quand le livre de vos mémoires et ça !!!!! j'achete !!!!!!!
mattens
  • 9. mattens | 23/01/2014
Bravo ghislain, c'est largement mérité,je pense souvent à toi et catherine,je vous embrasse trés fort tous les deux
Jacky le grossier personnage
beguin
  • 10. beguin | 22/01/2014
felicitation
IP MAN
  • 11. IP MAN | 22/01/2014
BEAU SOKUTO GERI EN PAGE D'ACCUEIL !!
René et Renée Perrot
  • 12. René et Renée Perrot | 16/01/2014
Bravo à Ghislain sans oublier Catherine!Quelle complicité et quel talent pour le Karaté et le récit!
Le résultat est l'aboutissement de tant d'heures d'entrainement, de compétence reconnue par tant d'élèves !
Nous sommes fiers de vous connaitre et de bénéficier de vos cours !
Nathalie
  • 13. Nathalie | 15/01/2014
Un beau recit qui nous donne l impression de vivre ce moment.. Partage entre complicite, stress et emotion, au final, on respire un grand coup et on est super content pour Ghislain.... Felicitations !
IP MAN
  • 14. IP MAN | 12/01/2014
ENCORE BRAVO!! Beau résumé, on arrive presque a voir le passage juste en lisant!!
chris
  • 15. chris | 30/12/2013
joli descriptif de votre travail et réussite !!!!! félicitations bisous
mami
  • 16. mami | 29/12/2013
fière de toi ghis et on voit que tu ne fais pas les choses à moitié.
Ray
  • 17. Ray | 23/12/2013
La dissertation est à la hauteur du 6ème dan !

BRAVO
Cat
  • 18. Cat | 20/12/2013
Merci encore de m'avoir fait confiance !
t'es le meilleur !!!

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 27/01/2014